Connaissance explicite et tacite

La psychologie cognitive distingue généralement entre la connaissance explicite et la connaissance tacite :

  • la connaissance explicite est une connaissance codifiée, qui est transmise dans un langage formel et structuré : le règlement du code de la route est un exemple de connaissance explicite ; la connaissance explicite correspond à l’acception du terme ‘savoir’ dans la langue française ;
  • la connaissance tacite est une connaissance personnelle, ‘qui réside dans la tête de l’individu’ et qui ne peut pas toujours être articulée sous forme codée; elle est implicite et fait appel à l’expérience et au savoir-faire de la personne qui la possède; non tangible, elle peut être difficile, voire impossible, à expliciter dans une forme exploitable par d’autres personnes.

En fait, les savoirs implicites, contextuels, dictent une bonne partie de notre comportement. Les savoirs tacites ont également ceci de particulier qu’à partir d’un certain niveau d’expertise, l’individu lui-même n’est plus conscient de l’étendue de ses savoirs : il les met en pratique de façon automatique et intuitive, presque instinctive. Autrement, dit, comme l’explique Michael Polanyi, ‘nous connaissons plus que ce que nous pouvons exprimer’ [M. Polanyi , The Tacit Dimension, London, 1966, p.4] et la connaissance explicitée en mots et en chiffres ne reflète qu’une infime partie de nos savoirs.

Gestion des connaissances © Tous droits réservés | Design par SiMax